Windows Server 2012 / 2012 R2 Extended Support Updates

Qu'est-ce que le programme Extended Security Update (ESU) et comment puis-je obtenir des ESU?

Lizenz: Gorodenkoff – stock.adobe.com

Après 11 ans, Windows Server 2012 et 2012 R2 ne font plus partie du cycle de vie du support régulier de Microsoft. Désormais, il n'y a plus non plus de mises à jour de sécurité, sauf si on les paie via Extended Support Updates.

Qu’est-ce que le programme Extended Security Update (ESU)?

Le programme de mise à jour de sécurité étendue (ESU) est l’ultime recours pour les clients ayant besoin d’utiliser au-delà de la fin de la prise en charge certains produits Microsoft anciens comme Windows Server 2012 et 2012 R2 ainsi que SQL Server 2012. Il comprend des mises à jour critiques et/ou importantes pour une durée maximale de trois ans à compter de la date de fin du support étendu du produit.
Les mises à jour de sécurité étendues ne sont distribuées que lorsqu’elles sont disponibles. Les ESU n’incluent ni les mises à jour non liées à la sécurité demandées par le client, ni les nouvelles fonctionnalités, ni les modifications de conception.

Vous pouvez acquérir les mises à jour de sécurité étendues par le biais du programme de licences en volume, du CSP ou des abonnements Azure.

Les mises à jour de sécurité étendues sont fournies de deux manières. La première possibilité est de les acheter sous forme de licences annuelles. Le principe est le suivant: chaque cœur pour Windows Server 2012 et 2012 R2 doit être couvert soit par un abonnement logiciel (licence CSP) soit par une assurance logicielle. Pour cela, il est nécessaire d’acquérir en sus des mises à jour de sécurité étendues (ESU).

Les services proposés via CSP seront disponibles en trois phases de 12 mois consécutives à compter la fin du support. Les clients ne peuvent pas acheter de durées partielles via la licence CSP (p. ex. 6 mois seulement), cette option n’est possible qu’avec Azure Arc. Les mises à jour de sécurité étendues dans CSP sont conclues pour une durée d’un an (12 mois), à compter de la date de fin de support.

Les clients éligibles peuvent bénéficier de l’Azure Hybrid Benefit (disponible pour les clients disposant de l’assurance logicielle activée ou d’abonnements serveur) pour obtenir des remises sur la licence de machines virtuelles Azure (IaaS) ou d’Azure SQL Database Managed Instance (PaaS).

L’autre possibilité est d’acquérir les licences par le biais d’Azure Arc.

Qu’est-ce qu’Azure Arc?

Azure Arc est une passerelle qui étend la plateforme Azure et vous permet de créer des applications et des services exécutables de manière flexible dans des centres de données, en périphérie et dans des environnements multicloud. Développez des applications natives cloud à l’aide d’un modèle de développement, d’exploitation et de sécurité cohérent. Azure Arc peut être exécuté sur du matériel nouveau comme sur du matériel existant, des plateformes de virtualisation et Kubernetes, des appareils IoT et des systèmes intégrés. Obtenez plus avec une économie de moyens en utilisant vos investissements pour moderniser votre installation à l’aide de solutions natives cloud.

Quels sont les points communs entre les licences annuelles ESU et Azure ARC?

Il faut dans tous les cas procéder à une installation sur chaque serveur devant accueillir les mises à jour ESU.

Quelles sont les différences?

Quels sont les autres avantages d’Azure Arc?

Si vous achetez les ESU par le biais d’Azure Arc, vous bénéficiez des services Microsoft gratuits suivants (au lieu de débourser environ 5 CHF par mois):

  • Azure Update Manager: Permet de gérer les mises à jour mensuelles pour n’importe quel serveur. Cette fonctionnalité est également disponible pour les systèmes d’exploitation Linux.
  • Azure Automation Change Tracking and Inventory: Ce suivi des modifications et inventaire surveille toutes les modifications apportées aux systèmes Windows ou Linux, ce qui facilite par exemple le dépannage.
  • Azure Policy Guest Configuration: Permet par exemple de surveiller depuis Azure les règles de mots de passe ou les renouvellements de certificats dans le système d’exploitation.

Licence avec les mises à jour ESU activées par Azure Arc

Si vous choisissez les mises à jour ESU via Azure Arc pour Windows Server, vous avez le choix entre deux choix de licence:

  1. Licence vCore: Payez en fonction du nombre de cœurs virtuels (vCores) utilisés par le système d’exploitation. Cette option utilise le taux de l’édition Standard. Si vous utilisez plusieurs machines virtuelles, les coûts sont calculés en fonction du nombre total de cœurs virtuels sur toutes les machines. Le nombre minimum requis est de 8 cœurs par machine virtuelle pour les licences vCore.
  2. Licence pCore: Payez en fonction du nombre de cœurs physiques (pCores) utilisés par le système d’exploitation hôte. Cette option peut utiliser les deux éditions, Standard et Datacenter. Veuillez noter que la licence pCore couvre jusqu’à 2 machines virtuelles invitées, exécutées sur un hôte WS Standard (les machines virtuelles supplémentaires requièrent des licences ESU en sus). Avec l’hôte WS Datacenter, tous les ordinateurs virtuels sont couverts, sans avoir besoin de licences supplémentaires. Le nombre minimum requis est de 16 cœurs par serveur pour les licences pCore.

Obtenir des licences ESU (SKU) par le biais de licences en volume

Les licences ESU (SKU) achetées via des licences en volume sont valides pour les périodes de couverture annuelles, par exemple l’année 1, l’année 2 et l’année 3 de mise à jour de sécurité étendue. Chaque licence ESU autorise le serveur ou le système d’exploitation spécifique à recevoir des mises à jour de sécurité pendant la durée définie par la SKU.

Détermination du nombre de licences ESU requises

Les licences ESU correspondent au nombre de licences Core sous-jacentes de votre serveur ou de votre système d’exploitation. Vous pouvez obtenir une licence pour Windows Server et SQL Server en fonction des cœurs physiques (pCores) ou des cœurs virtuels (vCores). Avec les mises à jour ESU vendues via les licences en volume, les licences doivent être conformes à la façon dont vous avez concédé Windows Server ou SQL Server sous-jacent.

  • Base du cœur physique: Si vous choisissez cette option pour votre logiciel sous-jacent, vous avez besoin d’une licence ESU pour chaque cœur physique du serveur. Toutes les machines virtuelles invitées sous licence valide qui s’exécutent sur l’hôte sont couvertes sans licences supplémentaires (veuillez noter que les éditions logicielles de Windows Server et SQL Server ont des autorisations de virtualisation différentes pour le nombre d’invités autorisés). Windows Server a un minimum de 8 cœurs par processeur et un minimum de 16 cœurs par serveur pour la licence pCore. Pour SQL Server, le minimum requis est de 4 cœurs par processeur.
  • Base du cœur virtuel: Si vous choisissez cette option pour votre logiciel sous-jacent, vous avez besoin d’une licence ESU pour chaque cœur virtuel affecté à la machine virtuelle. Windows Server a un minimum de 8 cœurs par machine virtuelle pour la licence vCore. Pour SQL Server, le minimum requis est de 4 cœurs par machine virtuelle.

Expert Profile Image

TD SYNNEX
License Desk Team
CHGlandLicense.ch@tdsynnex.com
Tous les articles de l'auteur

Vous pourriez aussi être intéressé par